Comment sortir de la Matrice

Comment sort-on de la Matrice ?

En pardonnant à tous ceux qui nous ont fait du mal.

En se pardonnant aussi à soi-même. Se pardonner d’avoir fait du mal aux autres. Se pardonner de nos erreurs.

La libération passe par le pardon. Il n’y a pas d’autre chemin. Mais il y a plusieurs outils à notre disposition.

Les postures de yoga préparent le corps à la méditation. Les postures permettent d’étirer les membres du corps, de les assouplir, de les renforcir.

Les postures de yoga doivent être réalisées en symbiose avec une respiration profonde, contrôlée afin d’obternir les meilleurs résultats.

Une bonne respiration emplit le corps d’oxygène, améliore la circulation sanguine, fortifie les organes.

La respiration contrôlée calme le mental, ce qui réduit le stress. Les bienfaits sont une hausse d’énergie vitale, la clarté d’esprit, la sérénité, la joie, l’équanimité. On se sent plus fort devant les remous de la vie. Tout est fortifié : le mental, l’esprit, le corps.

De nouvelles opportunités se présentent à nous, et cela est dû à notre nouvelle clarté d’esprit, et à notre disposition mentale à les accueillir, couplée à une force physique décuplée, qui nous incite à passer à l’action quand une nouvelle idée ou nouveau projet émerge.

Le yoga prépare le corps à la méditation. La méditation, c’est être conscient, à chaque instant, de qui nous sommes réellement; être conscient de nos pensées, de nos émotions, de nos paroles de nos actes.

Selon Patanjali, qui serait l’auteur des yogas sutras, la souffrance à venir dans le futur doit être évitée autant que possible. Comment évite-t-on la souffrance à venir ? En étant conscients de nos actions présentes. Et comment devient-on conscient de nos actions présentes ? En calmant son esprit, par la méditation.

Un mental calme devient clair. Quand on jète un caillou dans l’eau, il y a des vaguelettes; cela brouille le fond du plan d’eau, et on ne peut plus voir à travers l’eau. Il en est de même avec le mental : quand on le calme par la méditation silencieuse, nous voyons les choses avec plus de clarté.

La méditation permet de faire remonter à la surface certains traumatismes du passé. Il ne faut pas repousser les pensées qui viennent car cela empêcherait la guérison. Tout ce qui reste enfoui en soi se crystallise dans le corps, et se transforme en maladie. Quand le souvenir d’un traumatisme remonte à la surface du mental, il faut l’accueillir, l’observer. Nous observons les pensées, les émotions qu’elles créent, les sensations que cela provoque dans le corps. Puis, au bout d’un certain temps, la pensée, l’émotion, la sensation perd de son ampleur. C’est ainsi qu’on peut se libérer d’un traumatisme : en accueillant, en acceptant, puis en laissant aller. Une fois le traumatisme accepté et ressenti, il s’en ira, pour ne plus revenir.

Cette guérison des traumatismes permet ensuite aux énergies de se débloquer dans le corps, ce qui apporte légèreté, clarté d’esprit, regain d’énergie et de bien-être général. La guérison des traumatismes permet également une reprogrammation du mental. Car le traumatisme, quand il n’est pas libéré, conduit à des pensées, des paroles, des actions qui sont guidés par le souvenir de ce traumatisme. Autrement dit, nos pensées, paroles et actions sont automatiquement déclenchés par les événements traumatisants que l’on a vécus. En se libérant de ces mémoires douloureuses, nous nous libérons automatiquement des comportements et habitudes que nous avions jusqu’ici. Nous commençons à réagir différement devant différentes situations; nous commençons à changer nos habitudes; notre cerveau se reprogramme, avec de nouvelles pensées, de nouvelles paroles, de nouvelles actions.

Voilà l’une des raisons pour lesquelles il est si important de vivre dans le moment présent. Si nous revivons le passé, nous revivons les événements traumatisants, et cela devient un cercle vicieux. En faisant face, en observant, on se libère de ces vieux schémas, de ces vieilles habitudes, de ces vieilles programmations. Une fois libéré de ces vieilles programmations, nous pouvons dès lors nous ouvrir à d’autres expériences, à de nouvelles façon de vivre, de réagir, d’appréhender notre vie et celle du monde entier. Une nouvelle vie s’ouvre à nous.

La reprogrammation permet de peu à peu sortir de cette matrice dans laquelle nous avions été, à notre insu, piégés. Nous pouvons peu à peu en sortir au fur et à mesure que notre mental s’ouvre à d’autres façons de vivre, d’expérimenter, d’autres façons d’appréhender le monde. De nouvelles opportunités se présentent, opportunités que nous n’aurions pas pu voir sans un travail de guérison puisque notre mental était confiné dans un monde étroit de souffrances.

Maintenant que nous nous sommes libérés de nos traumatismes s’ouvre devant nous un univers de possibilités infinis. Nous avons soif de nouvelles expériences. L’appétit pour la vie revient. Nous avons hâte de découvrir ce que la nouvelle journée nous réserve comme surprises.

Quand je m’asseois pour méditer paisiblement, je me sens comme une montagne stable, que rien ne peut ébranler. Quand je m’asseois et que je ferme les yeux, je prends de profondes inspirations, puis de profondes expirations, puis je me concentre sur mon Etre Véritable, sur mon Essence, qui est l’Essence Divine. Je suis Amour Pure, Lumière Pure, Béatitude Pure. Je suis bien, là, immobile, dans le silence éternel. Je resprire, et Je Suis; rien d’autre n’a d’importance. C’est un moment priviliégié rien qu’à moi, qui me fait tellement de bien. Parfois c’est cinq minutes, parfois trente; parfois une heure ou deux. Je n’ai pas de dictature dans ma discipline; j’aime pas la dictatutre, les horaires, les obligations. Je fais ce que je veux, quand je veux. Si j’ai envie de méditer toute une journée, et bien je médite toute une journée. Mais de toute façon, pour moi, la méditation, c’est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Après plusieurs années de pratique, cela se fait automatiquement; nous sommes dans la conscience du moment présent à chaque instant. Oui, il m’arrive encore de rechuter dans le piège de la Matrice. Mais la différence maintenant, c’est que je m’en rends compte rapidement, et j’ajuste le tir. Dès que je me vois réagir dans la matrice, je fais “stop”; puis je me calme, je me retire de la situation qui m’a fait “rechuter”, puis je réaligne vers la direction juste, c’est à dire : quelle est la meilleure attitude à avoir dans cette situation-ci ? De quelle façon puis-je me servir de cette situation pour m’améliorer, pour en tirer le meilleur fruit ?

Nos actions présentes viennent de nos tendances passées, ce qu’on appelle les programmations. C’est en créant de nouvelles habitudes saines que l’on peut éventuellement, petit à petit, laisser tomber les habitudes néfastes du passé. Mais il faut y aller lentement, être gentil avec soi-même; on le fait à son rythme. Ce n’est pas une bataille, c’est un travail sur soi, un travail d’amour sur soi. Dans le processus, nous apprenons à nous aimer nous-mêmes en prenant soin de nous-mêmes. Puisque cet amour envers soi est enfin rétabli, il est normal de vouloir le meilleur pour soi-même. Donc nous développons de meilleures habitudes de vie afin de se sentir mieux et d’avoir une vie utile, enrichissante et épanouie.

Plus les habitudes saines deviennent automatiques, plus les habitudes néfastes disparaissent d’elles-mêmes. Mais il faut toujours demeurer vigilant; une habitude est facilement programmée, alors qu’il est difficile de s’en défaire.

La seule façon d’arrêter la souffrance, c’est en supprimant l’ignorance. Et comment fait-on pour supprimer l’ignorance ? En acquérant la Connaissance. Mais je ne parle pas ici de la connaissance qui proviennent des livres ou des écoles, mais de la Connaissance Intérieure, de la Connaissance de qui nous sommes vraiment, et de la raison pour laquelle nous sommes ici.

Une bonne technique que j’ai découverte est celle-ci : Je me couvre de la grâce divine. Imaginez que vous prenez une grande couverture que vous aimez, qui est chaude et douce au toucher, ce que l’on appelle “doudou”, comme la doudou d’un enfant. Une doudou est quelque chose de rassurant pour l’enfant : ça réchauffe, ça réconforte, ça protège; c’est rassurant. Idéalement, on la choisit d’une couleur que nous aimons particulièrement. La texture est importante : elle doit nous être rassurante. Alors je m’imagine que partout où je vais, en tous lieux, en toutes occasions, je me couvre de cette couverture divine; c’est la grâce divine, la protection divine qui m’entoure, qui m’enveloppe. Essayez-le, vous verrez.

En anglais, ça donne ceci : “I cover myself with the Lord”. On peut faire la même chose pour le monde entier. “I cover the world with the Lord”. J’enveloppe le monde entier de cette couverture divine. C’est encore plus puissant, car nous sommes UN, nous faisons partie de ce UN, de l’Unité; si tout va bien dans le monde, imaginez les fréquences : ce serait le paradis terrestre. J’aime m’imaginer ce scénario; je le visualise chaque jour (je ne visualise jamais l’inverse). Le fait que je n’écoute pas la télé depuis une trentaine d’années aide énormément. Cela fait longtemps que je suis sortie de cette matrice imposée par la télévision.

En se guérissant de ses traumatismes, en se libérant de ces énergies pesantes, en s’ouvrant à de nouvelles expériences de vie, la clarté mentale s’aiguise; nous percevons davantage notre intérieur ainsi que l’extérieur; nous devenons sensibles aux sons, aux lumières, au langage des animaux, aux énergies de la nature. Étant plus réceptifs aux énergies subtiles, la vérité intérieure commence à se faire entendre; nos oreilles sont débloquées. Puis nous commençons à voir l’invisible; le voile de l’ignorance a été retiré de nos yeux. Puis la vie se présente à nous, tel un tapis de fleurs.

La Connaissance vous rend libre. La Connaissance de Soi vous mène à la Vérité, votre Vérité Intrinsèque, Intérieure. Et la Vérité vous rend libre.

The Truth sets your free.

Si vous prenez soin de vous, le monde prendra soin de lui-même. Quand on se libère de nos traumatismes, automatiquement les autres se libèrent, simplement grâce à notre présence. Nous avons un impact positif sur les autres quand nous sommes bien. Si je suis calme et joyeuse, les autres auront tendance à être calmes et joyeux.

Si l’ignorance disparaît, le problème disparaît. Si la Connaissance de notre Véritable Nature survient pour l’ensemble de l’Humanité, la Matrice disparaît instantanément.

Pour moi, la solution est le yoga. Le but des postures de yoga est pour préparer le corps et le mental à s’asseoir pendant une longue période de temps pour se recueillir, immobile, dans le silence, afin de prendre contact avec son Soi Supérieur Intérieur – cet aspect divin qui est notre Véritable Nature.

Voilà le but du yoga : la méditation. Le yoga, c’est l’union du corps et de l’esprit. La méditation permet de lier le corps et l’esprit afin d’atteindre l’union avec notre aspect divin, qui est tout simplement une vie vécue dans une autre dimension de la Matrice. La Matrice est un monde de matière alors que la méditation nous amène à vivre dans le plan spirituel qui se situe dans une autre dimension que celle de la Matrice.

Éloigne-toi de la souffrance. Rapproche-toi de la sérénité, de ta vraie nature divine. Peu à peu, quitte cette matrice qui est comme une prison dans la matière, et élève-toi peu à peu dans les dimensions spirituels où l’amour, la paix, la joie, la quiétude sont les matières principales.

RECOUVRE-TOI DE TA COUVERTURE DIVINE, QUI TE PROTÈGE, QUI TE RÉCHAUFFE, QUI TE RÉCONFORTE.

OM SHANTI,

Rishie Kamala

Leave a Reply