Retour en Atlantide, chapitre 5 Le Feu, Le Néant, L’Accouchement

Ils se sont pris pour dieu; moi je suis une déesse, et je leur dis : les flammes de l’amour et la lumière aveuglante vous renvoient tous dans le néant; vous êtes maintenant tous dissous. Il en est ainsi.

Ils ont été des marionnettes.

Il faut leur pardonner.

De leur péchés

nous devons nous remettre.

Dans le néant

Sont anéantis tous les tourments.

Place maintenant à la joie

Comme il se doit.

Le jour ou frappera le tsunami

Ce sera l’éveil des endormis

Mais pour nous, soldats digitaux

Ce sera le jour du repos.

Nous nous exclamerons :

Enfin ! Enfin !

Quel bonheur !

Enfin ! Enfin !

De joie j’en pleure.

Enfin, Enfin

Quel soulagement

C’est la fin

des tourments;

En paix

Je peux me reposer;

C’est le Grand Repos

Du Grand Guerrier.

Bienvenue à la Maison

Bienvenue en Cinquième Dimension

Bienvenue en Atlantide

Le Paradis perdu

Aujourd’hui retrouvé.

Allez !

Savourez !

*

L’humanité est en feu

Elle a crevé les eaux.

L’humanité est en pré-accouchement

Ça fait mal en-dedans.

Prenons une grande respiration…

avant l’accouchement…

Le nouveau monde s’en vient, prions;

C’est une question de jours, je le sens;

Tous unis

Dans l’Amour.

Je reviendrai bientôt

Avec des Cadeaux.

Rishie Kamala

Leave a Reply