Vaisseaux dans le ciel du Québec

…et messages sous forme d’impulsions électriques.

ARTICLE UPGRADÉ AVEC UN LONG ARTICLE SCIENTIFIQUE À LA FIN SUR LA PRÉSENCE DE VAISSEAUX EN ORBITE AUTOUR DE LA TERRE.

Dans la nuit du 20 au 21 octobre 2020, je visionnais sereinement le film La Prophétie des Andes. J’étais sur le point d’aller dormir, quand j’entends un bruit assourdissant, qui ressemble à une invasion. Il était 3 AM.

Le bruit ressemble vaguement à celui d’un hélicoptère, mais dont le ronronnement est plus sourd et plus régulier (moins saccadé qu’un hélicoptère). Et ça tremble. Ça me submerge. Assez fort et étrange pour que je sorte sur le champs, presqu’en panique.

Je sors dehors, donc, et j’écoute le bruit pour détecter d’où il vient précisément. Le bruit en question est beaucoup plus impressionnant une fois dehors. Le bruit m’emmène jusqu’au petit pont, d’où je peux très bien voir l’horizon et le spectacle du ciel. Et là, que vois-je ? Au loin, derrière les nuages gris-blancs très opaques, je vois trois lumières verte phosphorescantes, fluorescentes, le genre de vert que je n’ai jamais vu de ma vie. Un beau vert lumineux, doux, un peu comme le vert du printemps, mais en fluorescent. Les trois lumières verte sont alignées côte à côte avec une certaine distance entre elles, et ces trois lumières verte sont suivies d’une quatrième, rouge celle-là. Les lumières se déplacent vers le nord-ouest. Elles se déplacent lentement, étrangement.

Ce n’était pas la première fois que je voyais des choses reliées par exemple à des vaisseaux. Cela fait même plusieurs fois : la première fois, c’était en 2017 (j’en reparlerai dans un article à venir), mais surtout de nombreuses fois au cours du dernier mois (entre début septembre 2020 jusqu’à aujourd’hui). Mais cette nuit du 20 au 21 octobre 2020, ce que j’ai vu et entendu est on ne peut plus clair : c’était un Vaisseau. Un Vaisseau ami ou le contraire, je ne saurais dire pour le moment. Ce Vaisseau était très bien camouflé par l’immense nuage opaque gris-blanc qui couvrait tout le ciel. Coïncidence ? De nombreuses personnes croient “qu’ils” forment artificiellement des nuages dans le ciel pour camoufler les Vaisseaux, qui vont, selon certaines théories, devenir visibles à nos yeux de plus en plus souvent, de plus en plus clairement, et qui vont aussi se rapprocher de la terre de plus en plus.

Il va sans dire que j’ai été saisie de voir ce Vaisseau. Ça confirme les “théories” qui pullulent dernièrement, comme quoi nous serions à la veille de voir en grand nombre ces Vaisseaux. L’objectif de ces Vaisseaux ? Ce n’est pas encore clair. Comme je viens de le dire, de nombreuses théories circulent à ce sujet, et comme je ne suis convaincue d’aucune d’entre elles à date, je m’abstiendrai d’émettre mon opinion – du moins pour le moment. À suivre…

J’ai été impressionnée par l’ampleur du bruit – sourd, omniprésent. Un bruit et une sensation très égranges. Quand j’ai vu la direction que le Vaisseau prenait, je me suis mise à courir, telle une illuminée, jusqu’à l’autre extrémité du terrain. Si quelqu’un m’avait vu courir de la sorte, en pleine nuit, il/elle aurait sûrement pensé que j’ai été piquée par une guêpe. Mais il n’y a pas de guêpe en octobre au Québec.

Quand je suis arrivée à l’autre bout du terrain, j’ai aperçu seulement la lumière rouge derrière le Vaisseau; celui-ci s’est éloigné et a été camouflé à ma vue par les arbres. Ce qui est certain, c’est qu’il était très bas; autrement, j’aurais aperçu les lumières verte rayonner dans le ciel.

Je m’apprêtais à retourner à mon chalet, quand soudain un autre bruit s’est fait entendre, cette fois-ci juste au-dessus de moi. Un bruit assourdissant d’hélicoptère, style militaire. Un bruit très agressant, paniquant. C’est là que l’effroi s’est emparé de moi. Normalement j’aurais couru jusqu’au chalet pour m’y réfugier, mais au contraire, je suis restée là à me promener, à tourner en rond, tandis que cet hélicopère survolait le ciel gris et noir juste au-dessus de ma tête. C’était terrifiant; je me serais cru en pleine scène de guerre. Mais j’ai gardé mon calme en me répétant : “Tout n’est qu’illusion”. Ce monde matériel n’est qu’une illusion.” C’est mon nouveau mantra; il m’aide à rester calme en toute situation. Cet effroi a duré une minute ou deux, le temps que l’hélicoptère s’éloigne. Puis le calme plat, ou presque…

Je me suis par la suite promenée pendant une heure (jusqu’à 4:00 AM), de long en large, d’une extrémité à l’autre du terrain. Je suis retournée sur le petit pont; j’observais le ciel, à l’affût de quelque chose. J’entendais encore le vrombrissement sourd du Vaisseau, déjà loin. Mais il était encore dans les parages, pas si loin. Le vrombrissement, au loin, persistait. Vous savez, c’est comme quand on est témoin d’un tremblement de terre; même quand le vrombrissement s’arrête, on l’entends ou le ressens encore à l’intérieur de soi pendant des heures, des jours, des semaines, voire des années;; ça reste à l’intérieur de vous comme un souvenir, comme une programmation, comme un traumatisme.

Nous sommes le lendemain, 21 octobre, et en transcrivant ceci (j’ai écris l’histoire en détails à 4:30 AM sur papier), je ressens encore en moi le souvenir du vrombrissement. Et ces lumières verte phosphorescentes : Wow !

Mon histoire ne s’arrête pas là. Je me suis promenée, donc, pendant une heure, entre 3 et 4 AM. Sur le petit pont, je me suis aperçu que l’immense nuage gris-blanc opaque s’était étendu tout autour, pour couvrir la totalité du ciel. Est-ce que ce Vaisseau aurait formé intentionnellement des nuages opaques pour couvrir tout le ciel afin qu’on ne voit pas l’engin? Je continue à me poser la question incessement. Je suis allée observer le ciel de l’autre côté du pont. Là, il y a cette lueur rose que j’observe depuis des semaines. Mais de jour en jour cette lueur rose prend de l’ampleur. La nuit dernière, elle a atteint son apogée. J’ai donc observé pendant un moment cette lueur rose, dissimulée, tout comme le Vaisseau un peu plus tôt, derrière des nuages plus ou moins opaques. Puis je me suis mise à parler à cette lueur rose : “Si c’est un Vaisseau, apparaissez-moi; je veux savoir.” J’ai dû rester là une bonne vingtaine de minutes, mais le Vaisseau ne s’est pas révélé à moi (advenant qu’il y en ait eu un derrière ce nuage rosé). Je me suis dit : en temps et lieu, cela se fera, comme toujours dans la vie. Quand l’élève est prêt, le Vaisseau apparaît ! Et n’aie-pas vu, un peu plus tôt, ce Vaisseau aux lumières verte ?

J’étais sur le point de rentrer (le vent s’était soudain levé, il faisait tout à coup de plus en plus froid, comme si les gros nuages opaques refroidissaient notre atmosphère intentionnellement; et l’on continue de parler de réchauffement climatique ! C’est tout le contraire qui se produit, du moins au Québec; ici, c’est l’Ere des glaces qui revient ! L’an passé, à Montréal, il y a eu de la neige qui est restée au sol pendant de nombreux jours, et on était en octobre; je n’avais jamais vu ça de ma vie. Et tout le mois d’octobre, et novembre, c’était l’hiver à Montréal. Normalement, l’hiver commence autour de décembre dans la région de Montréal. Allo réchauffement climatique!!!).

Pour revenir à mes “moutons” (drôle d’expression à utiliser dorénavant en 2020!) : je m’étais donc résignée à ne pas voir apparaître un Vaisseau dans toute sa splendeur derrière le nuage teintée de lumière rose, et je m’apprêtais à rentrer, quand tout à coup, je vois un phénomène particulier : un mini-mini nuage gris-sombre, presque transparent mais à la fois teinté de taches noir, se déplace assez rapidement – et étrangement – devant mes yeux, presque à hauteur de mon regard – c’est dire qu’il était bas; et je le regarde se mouvoir, et j’ai l’impression, voire la certitude, intuitivement, qu’il s’agit d’une entité venue d’ailleurs qui se manifeste sous forme de nuage étrange. Vraiment étrange, et surtout pas facile à expliquer en mots pour vous, lecteurs. Ces phénomènes sont très complexes à décrire, car une bonne part de l’intuition, du regard intérieur est ce qui donne de la pertinence à nos sens quand on voit ce genre de phénomènes. Le petit nuage gris presque transparent se déplaçait très rapidement, même si à ce moment-là le vent ne s’était pas encore manifesté; il ventait très peu à ce moment-là. C’est plus tard que le vent s’est levé (correction donc sur ce que j’ai dit plus haut; désolée, mais j’essaie de tout mettre en ordre le plus possible; j’ai été témoin de tellement de choses en l’espace d’une heure seulement : c’est complètement dingue!).

Puis un autre mini nuage gris-blanc presque transparent est apparu, très bas lui aussi, et se déplaçant lui aussi très rapidement. Je trouvais ça vraiment étrange. Je sentais à l’intérieur de moi qu’il s’agissait effectivement d’entités très sombres. Ces entités ont choisi la forme de nuages pour venir rôder autour. Mais rôder pourquoi ? De nombreuses personnes disent que depuis quelques temps, nous sommes littéralement bombardés de fréquences très sombres qui tentent de faire baisser les fréquences des gens qui sont dans le processus d’Ascension, de ceux qui sont prêts pour la grande évolution de conscience. Mais énergies sombres ou pas qui nous attaquent, quand on est prêt pour l’Ascension, rien ne peut empêcher cela; absolument rien. Quand on est prêt, cela signifie que nous sommes en possession de notre pouvoir divin, qui est invincible. Par contre, ceux qui sont encore très enfoncés dans la 3D (réalité matérielle, densités basses) vont insconciemment ressentir ces énergies sombres qui rôdent et ils vont être affectés par ces fréquences lourdes et néfastes. C’est là qu’est le réel problème pour l’humanité en ce moment. Mais ce n’est pas grave : il y a suffisamment d’êtres humains en ce moment qui vivent dans des fréquences assez élevées pour pouvoir créer un impact positif en élevant les fréquences des êtres humains qui sont dans les énergies basses; les gens sur terre qui incarnent cette haute fréquence vont aider automatiquement les autres à élever leurs fréquences; c’est comme un aimant qui en attire un autre.

Quand j’ai vu ces deux minis nuages (entités sombres) se déplacer devant mes yeux, j’ai pris de grandes respirations afin de monter mes fréquences pour ne pas être affectée par ces énergies basses qui gravitent autour de mon chalet. Je ne leur donne pas la permission d’entrer dans ma bulle; au contraire, je m’en détache totalement, et ma lumière divine, mes hautes fréquences les chassent automatiquement de ma réalité. Ma lumière les dissout complètement. C’est ainsi qu’on se protège; en devenant conscient de ces basses entités, on leur bloque l’accès à notre monde, à notre réalité, et ils se dispersent et se dissolvent instantanémenent (de notre monde de hautes fréquences); mais ces entités subsistent dans le monde matériel (3D, basses fréquences, densité) si les gens de cette réalité 3D n’en sont pas conscients.

J’ai donc quitté la lueur rose du ciel pour retourner au chalet. Mais j’ai eu l’idée d’aller voir à un autre endroit du terrain, d’où je peux voir le ciel et l’horizon. Et là, un autre phénomène s’est produit : je regardais le ciel, à l’affût de quelque chose, quand tout à coup j’ai commencé à recevoir des impulsions électriques, qui se sont matérialisées/manifestées sous formes de petits éclairs argentés. La première impulsion électrique était flagrante, puissante, très nette, de couleur argentée très lumineuse. Wow ! me suis-je exclamée. Puis une autre impulsion sous forme d’éclair argenté est apparue. Puis une autre, et une autre, et ainsi de suite. Ça a duré pendant un bon cinq ou dix minutes (jusqu’à ce que je décide de rentrer pour de bon). Oh là, le ciel est électrifié ce soir ! Tous ces phénomènes, les uns après les autres… Il n’y a pas de hasard. Tout les phénomènes que j’ai vus la nuit dernière sont tous liés. Les impulsions électriques provenaient des Vaisseaux, et ils transmettaient un message sous forme de courants électriques, de pulsions électriques, comme des ondes, mais hyper puissantes, et qui voyagent à la vitesse de l’éclair. Ce fut mon ressenti à ce moment-là. On communiquait avec moi, de façon très subtile – à la façon “extra-terrestre”. Ce n’est pas la première fois qu’on s’adresse à moi de cette manière; une communication semblable s’est produite à Montréal en mai dernier (mai 2020). J’en parlerai dans un article à venir.

Et comme si tout cela n’était pas suffisant, il s’est produit un autre phénomène plus tôt en soirée, avant l’apparition du Vaisseau. Certains me diront : ce phénomène s’explique très bien techniquement, rationnellement. OK. Mais moi ma conclusion vient de mon intuition, de mon ressenti, pas de la logique rationnelle du mental.

Voici donc cet autre phénomène : au coucher du soleil, je me suis rendue sur le petit pont. Je prends une photo, puis une deuxième. Puis je regarde la première photo : Oh là, c’est weird. Bizarre.C’est pas la première fois que je vois ce genre de phénomènes en photos, ça m’arrive même très très souvent, et j’ai des trucs pas mal flyés intéressants qu’il me faudrait publier d’ailleurs. La deuxième photo est OK. Je vous les joins ci-dessous, et je vous laisse vous faire votre propre interprétation. Si vous voyez quelque chose de spécial, vous pouvez m’en faire part dans les commentaires, sur ce blogue, à la fin de mon article. Ces photos n’ont pas été retouchées d’aucune façon. Ah, et un détail très important à propos de la photo ci-dessous : c’est à cet endroit exact que, cinq heures plus tard, le Vaisseau allait apparaître. Sur la photo, on voit les “ondes, un aura, une énergie, un vortex, ou autre chose du genre”….

Photo 1

Région de Laval, 20 octobre 2020, 22h10. Image Coypright Isabelle Bussières

Photo 2 – juste après la photo 1

Région de Laval, 20 octobre 2020, 22h10. Image Coypright Isabelle Bussières

Après avoir inséré ces images, j’ai écrit la légende (caption) se référant aux photos; je m’aperçois alors que ces photos ont été prises le 20-10-2020, à 22:10. Que des 0, des 1 et des 2, des 10 et des 20. Impressionnant. Et justement, la suite de mon article se termine sur la numérologie, les suites de chiffres qui m’apparaissent partout depuis des années, mais de façon plus intense ces derniers mois. Les suites de chiffres ont commencé à devenir de plus en plus complexes, ou précises. Voici quelques phénomènes qui me sont apparus au cours des derniers jours, et ça se produit sans arrêt, chaque jour.

Un phénomène qui se produit depuis longtemps pour moi : les séries de chiffres.

Voici l’un de mes derniers :

20h20, le 20 octobre 2020.

20h20, le 20 octobre 2020. Image Copyright Isabelle Bussières

18h18 le 18 octobre 2020

18h18, le 18 octobre 2020. Image Copyright Isabelle Bussières

Ça arrive comme ça, par hasard, les rares fois où je prends mon téléphone; celui-ci est fermé 23 heures sur 24 depuis un mois, donc les chances que ça arrive sont très minces. Par exemple, mon téléphone est fermé; je décide d’aller marcher, j’apporte mon téléphone au cas où il y aurait une belle photo à prendre pendant ma marche. Soudain, je vois un beau paysage. J’ouvre mon téléphone pour capturer l’instant, de façon spontanée; et quand le téléphone s’ouvre, je vois sur l’écran 18h18, le 18 octobre. C’est ainsi que ça se passe, chaque fois.

Je pourais écrire un article sur la numérologie et toutes ces séries de chiffres incroyables qui m’apparaissent sur mon cellulaire, mon ordinateur, mes horloges, et partout où je vais. Le phénomène est hallucinant, ça en devient dingue ! Mais j’aime ça. L’Univers me parle. L’Univers veut attirer mon attention vers quelque chose de particulier, c’est certain. Et ce quelque chose de particulier, c’est le monde de l’Invisible, les façons qu’a l’Univers de communiquer, d’attirer notre attention – et pour ne pas que l’on se sente seule au monde dans cette immense Univers, qui est parfait et intelligent.

Je m’arrête ici pour aujourd’hui, et vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures phénoménales.

Mettez un pouce vers le haut au bas de cet article, écrivez vos commentaires si ça vous tente, et abonnez-vous à mon blogue pour recevoir par courriel les prochains articles; ainsi, vous ne manquerez rien des suites des aventures fantasmagoriques de notre Sublime Univers.

Om Shanti,

Isabelle (Rishie Kamala)

COMPLÉMENT : J’étais dans la cuisine, et à travers la mini fenêtre, j’aperçois la belle nouvelle lune. Je fais : “Wow ! Ce qu’elle est belle !” Je sors la voir, la capture en images, puis décide d’aller marcher. En chemin, je fais de la photo, comme souvent. Je vous ajoute ici les clichés étranges et fabuleux qui sont les témoins de ce moment délectable de ma soirée du 21 cotobre 2020. Certaines images ont une atmosphère d’Halloween. Bonne nuit, ou bon matin, selon l’endroit où vous vous trouvez.

Je vous en ajoute une dernière en clin d’oeil. Celle-ci, j’ai fais exprès quand j’ai vu qu’on approchait de 21h21.

Ha Ha

Images Copyright Isabelle Bussières pour toutes les images contenues dans cet article de blogue.

VOICI CI-DESSOUS UN ARTICLE SCIENTIFIQUE TRÈS INTÉRESSANT DATANT DU 21 NOVEMBRE 2020 : 150 VAISSEAUX EXTRATERRESTRES EN ORBITE AUTOUR DE LA TERRE

4 thoughts on “Vaisseaux dans le ciel du Québec

Leave a Reply