Thérapie par les chats

PARLONS QUARANTAINE

Récemment (le 4 mars 2020), j’ai fait un sauvetage humanitaire. J’ai sauvé 2 chats de l’euthanasie. Un beau mâle, et une douce femelle. C’étaient des chats sauvages récupérés par une jeune femme. À la SPA, on s’apprêtait à les euthanasier car, selon l’organisme, ils étaient non-adoptables (l’un agressif, l’autre apeurée). Ils ont vécu des traumatismes, probablement violentés par leur environnement.

Il se trouve que je suis revenue de Bali plus tôt que prévu le mois dernier (février) en raison de ce fameux Coronavirus Covid-19. (Au moment de publier cet article, j’apprends que Bali vient de déclarer l’état d’urgence, et que les Gili Islands, que j’ai visité en janvier, sont entrés en état de confinement). Pour ma part, je me suis volontairement mise en quarantaine vers la fin de mon séjour à Bali et dès mon retour au Canada (je vous en parle plus tard). Je suis donc en avance sur mon pays à ce chapitre, et je me porte très bien. Je prends toutes les précautions nécessaires, et je me maintiens en santé grâce au yoga, à une bonne alimentation et beaucoup de repos. Je prends soin de moi, je me dorlote, je prie pour que l’humanité se porte mieux le plus tôt possible, et je demeure positive et confiante qu’on en sortira grandit. Et j’en profite pour développer mon nouveau blogue, ce dont je rêvais depuis 2 ans maintenant. Le rêve devient réalité. Chaque chose en son temps. Je profite du calme extérieur et de la quarantaine pour réaliser mes projets d’écriture qui présentement sont axés sur la santé, la guérison et le mieux-être de l’humanité.

Je suis revenue de Bali bien plus tôt que prévu, donc, et je me suis consolée en me disant que j’allais adopter un chat pour me tenir compagnie. J’avais pris cette décision peut avant mon retour au Canada. Revoir l’hiver ne me plaisait pas, alors la compagnie de mon chat allait m’être bénéfique, j’allais dire thérapeutique. Il est prouvé d’ailleurs que la compagnie d’animaux est bon pour le moral !

THÉRAPIE PAR LES CHATS – et le yoga

J’ai déjà eu des chats, dont 2 auxquels je suis encore très attachée, même si je les ai perdus il y a de cela longtemps. Ils se sont enfuis, c’était hors de mon contrôle. Je me suis dis cette fois-ci : est-ce réellement une bonne idée d’adopter un chat ? Et si un jour je dois m’en débarrasser pour quelle que raison que ce soit ?

Je suis heureuse d’avoir adopté ces 2 chats qui étaient sur le point d’être euthanasiés. En ces temps incertains et parfois affolants, il est bon de les avoir en ma présence. Je ne peux pas encore les toucher (ils sont peureux, craintifs, traumatisés par leur vie d’avant), mais je peux au moins les regarder. Ils sont tout à fait mignons ! Mon coeur est conquis !

Le mâle me regardait faire mon yoga l’autre jour, avec ses yeux curieux. Il semblait se demander ce que je faisais là. Il était caché sour le fauteuil, dans ma salle de yoga. Le lendemain, il était encore au rendez-vous pendant ma séance de yoga, toujours aux aguets sous le fauteuil. Et le lendemain, surprise ! Il a commencé à se promener partout dans l’appartement (lui qui se cachait tout le temps sous les divans et le lit). Il a commencé à me faire des yeux doux, lui qui m’affublait sans cesse de son regard de “piégé”, comme si j’allais lui sauter dessus, lui faire du mal.

Ma pratique du yoga a eu sur mon chat un effet extrêmement apaisant et rassurant. Il se sent maintenant beaucoup plus en sécurité. Il sait que je ne lui ferai pas de mal. Alors il se dandine devant moi, m’observe, puis se sauve. Il n’est pas encore complètement apprivoisé. Mais ça va venir.

L’autre matin quand je me suis réveillée, qu’est-ce que je vois en ouvrant les yeux ? Par l’entrebâillement de la porte que j’avais fermé presque complètement afin de ne pas être dérangée durant mon sommeil, la face toute mignonne du mâle (que j’ai nommé Bouddha, car j’adore le calme émanant des statues à l’effigie de Bouddha), qui m’observe. Ça m’a fait sourire, et mon coeur s’est rempli de tendresse. Une bonne façon de commencer la journée. La face de Bouddha était comme un soleil de printemps.

Oui, je vous le confirme : la présence de ces 2 chats m’est très thérapeutique en ces temps chaotiques. Je suis heureuse de les avoir adoptés; ils étaient fait pour moi, exactement à cette période-ci de ma vie.

Je viens d’écrire ce texte car la jeune femme qui m’a emmené les chats est en train de travailler sur un projet de sensibilisation pour les enfants concernant les comportements à adopter envers les chats. Elle m’a demandé d’écrire une histoire sur l’adoption de Bouddha et de Saraswati (nom que j’ai donné à la femelle). Voilà, c’est fait, j’ai écrit ce texte pour elle, mais aussi pour vous, cher lectrice, cher lecteur; je trouvais que ça valait la peine de partager cette histoire.

Pour conclure sur la thérapie-chats : Bouddha, le mâle, est en train de s’adoucir à force de me voir faire du yoga, et aussi à force de vivre dans un endroit calme et zen. Comme quoi les chats, tout comme les êtres humains, s’adaptent à leur environnement et peuvent s’adoucir avec le temps. Les êtres humains sont comme les animaux : si on est agressif avec eux, ils deviennent eux aussi agressifs. À l’opposé, si on fait preuve de douceur, de compassion, de patience, de résilience, et qu’on laisse à l’autre l’espace dont il-elle a besoin, forcément, les résultats ne peuvent qu’être positifs.

En attendant, je vous envoie une vague d’amour et d’espoir; lâchez pas, je suis convaincue qu’on va tous bien s’en sortir. Il y a beaucoup de lessons à retenir de ce qui se passe actuellement. Je vous donnerai mon avis là-dessus un peu plus tard. En attendant, suivez bien les mesures instaurées par les gouvernements; il faut contenir ce virus le plus possible pour le bien de tous. Et faites-vous une tisane de gingembre, curcuma, citron et sirop d’érable pur; ces ingrédients nous débarrasse des toxines, ce qui fortifie notre système immunitaire et peut aider à combattre le virus si jamais vous aviez des symptômes. Je dois me protéger en disant que ceci ne remplace aucunement un conseil médical officiel; ce que je peux vous dire, par contre, c’est que je me suis récemment complètement guérie d’une gastro en buvant pendant trois jours des tisanes chaudes de gingembre, et en restant au lit (j’avais malencontreusement consommé une nourriture de piètre qualité à Bali car je me suis retrouvée dans la région hautement touristique pour me rapprocher de l’aéroport; je vous raconterai plus tard, c’est une histoire assez rocambolesque, mais dont j’ai beaucoup appris, et j’en ressort plus forte que jamais). Et depuis cet épisode, je continue de boire chaque jour des tisanes chaudes de gingembre, curcuma, citron, sirop d’érable pur, comme je le fais depuis maintenant quelques d’années. C’est de la prévention et de la guérison; ça me maintient en santé. Mon corps se débarrasse quotidiennement des toxines, mon système immunitaire demeure fort, ce qui fait que je suis pleine d’énergie, avec la créativité décuplée à l’infini.

À bientôt !

Isabelle

Mes 2 chats, mars 2020
Image Copyrights Isabelle Bussières

Leave a Reply